Sortie du livre Prison le choix de la raison aux Editions Economica

De prime abord, rien n’était censé réunir ces deux responsables politiques. L’un est de gauche, député PS, très investi dans la campagne présidentielle de François Hollande sur les questions de justice et l’autre est de droite, secrétaire national de l’UMP, chargé de faire des propositions sur les mêmes thèmes au candidat Nicolas Sarkozy en 2012.
Ils partagent pourtant la même ambition. Dominique Raimbourg et Stéphane Jacquot ont pris leur plume pour réfléchir ensemble à la place que doit prendre la prison, ils veulent doter notre pays d’un outil efficace de réponse à la criminalité.

Ils ont gardé à l’idée que la Prison est d’abord un symbole. Ses hauts murs défendent les valeurs de la République. La prison est ensuite un outil pour mettre à l’écart les coupables, les sanctionner et enfin les suivre pour leur permettre une réinsertion à la sortie.
Cet outil doit prendre sa place dans une chaîne pénale police-justice-pénitentiaire qui gagnerait à être rénovée, mieux coordonnée. L’incarcération doit également trouver sa place parmi les autres peines et doit aussi se modernise avec de nouveaux concepts, comme la Justice Réparatrice.

Tenir tous les maillons de cette chaîne pour échapper à l’opposition simpliste et stérile entre répression et réinsertion et faire œuvre utile pour notre pays, tel est le pari de cet essai.

Stéphane Jacquot est invité sur France Inter mercredi 5 décembre 2012

Stéphane Jacquot sera l’invité de l’émission « le téléphone sonne » sur France Inter, mercredi 5 décembre 2012 à 19h20

Stéphane Jacquot, Secrétaire National de l’UMP, soutient la démarche de Bruno Le Maire de se présenter à la présidence de l’UMP

Stéphane Jacquot, SecrétaireNational de l’UMP, soutient pour la présidence de l’UMP, Bruno Le Maire et son projet de renouer avec les Français dans une dynamique d’ouverture sur la société française.

L’Union pour un Mouvement Populaire porte dans son appellation même cet appel à la mobilisation de chacun autour de valeurs partagées et de réponses proches
des préoccupations de nos concitoyens

Selon Stéphane Jacquot, Bruno Le Maire incarne le mieux ce message de renouveau que l’UMP doit adresser aux Français. C’est notamment le seul qui , alors qu’il ne s’est même pas porter candidat, propose une rénovation de la Droite qui repose sur quatre piliers : « le redressement économique, l’autorité dans la société française, le renouvellement politique et les États-Unis d’Europe ».

Bruno Le Maire n’appartient à aucun clan et dispose de toutes les qualités pour réunir les tendances de notre famille politique.

Stéphane Jacquot appelle donc les militants de l’UMP à apporter leurs parrainages à la candidature de Bruno Le Maire.

L’ANJR soutient les déclarations de la Garde des Sceaux sur la justice réparatrice

Stéphane JACQUOT, président-fondateur de l’ANJR et Christine Boutin, ancien ministre, administrateur de l’ANJR se réjouissent de l’annonce faite par Christiane Taubira de vouloir faire avancer la Justice Réparatrice, dont l’idée est de réunir victimes et auteurs après un procès.

Depuis la création de l’ANJR en novembre 2010, l’idée d’une justice portée sur la réparation progresse en France. Les politiques y voient même
un moyen de faire baisser le taux de récidive et désengorger les prisons.
Madame Christine Boutin, ancienne candidate à la présidentielle en avait fait une proposition dans son volet justice.

Au-delà d’une simple annonce de la Ministre de la Justice, nous attendons désormais une mise en œuvre de la justice réparatrice dans notre pays,
et pour cela, nous soutenons la démarche entreprise et restons disponibles pour y participer.

Stéphane Jacquot prépare une expérimentation dans l’objectif éventuel de faire une proposition de loi favorisant les échanges auteur-victime dans un contexte criminel ou délictuel.

Stéphane Jacquot en déplacement à Bapaume (62)

Stéphane Jacquot, président de l’Association Nationale de la Justice Réparatrice, donnera une conférence sur la justice réparatrice au profit de l association Présence qui intervient dans l’aide aux détenus du centre de détention de Bapaume et leurs familles :

Le vendredi 8 juin à 19h
à la Mairie de Bapaume (62)

Les organisations syndicales de l’administration pénitentiaire reçues à l’UMP. Stéphane Jacquot souligne les efforts engagés de la majorité pour améliorer les conditions de détention

Lundi 16 et mardi 17 avril 2012, Stéphane Jacquot, Secrétaire national de l’UMP en charge des politiques pénitentiaires et des prisons, a reçu, en compagnie d’un membre de l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy, six organisations syndicales représentatives des personnels pénitentiaires (SNP-FO-PS, SNP-FO-PD, CGT, CFDT interco, SNEPAP-FSU, SNDP-CGC). Il recevra prochainement l’UFAP-UNSA.

Ces entretiens ont permis de constater une convergence de vues sur la nécessité de poursuivre les efforts engagés pour améliorer les conditions de détention et la situation des personnels. Dans la continuité des actions entreprises par Nicolas Sarkozy, Stéphane Jacquot a rappelé que les personnels pénitentiaires constituent la « troisième force de sécurité » du pays, comme l’a réaffirmé solennellement le Président de la République le 13 septembre 2011 à Réau (Seine et Marne), au cours du premier déplacement d’un Chef de l’Etat dans une prison française depuis plus de quarante ans.

Cette considération se traduit dans les faits, puisque depuis 2007, les crédits du ministère de la justice ont augmenté de près de 20%, passant de 6,25 Md€ à 7,42 milliards d’euros. La loi de programmation relative à l’exécution des peines promulguée le 27 mars 2012 prévoit en outre la construction de 24 000 places de prison supplémentaires afin d’améliorer les conditions de détention ainsi que la sécurité des personnels pénitentiaires. On ne peut que regretter que face à un enjeu aussi crucial, le parti socialiste ait choisi de voter contre le texte présenté par le Gouvernement.

Stéphane Jacquot reçoit les organisations syndicales de l’administration pénitentiaire au siège de l’UMP

Le secrétaire national de l’UMP en charge des politiques pénitentiaires et des prisons, Stéphane Jacquot recevra les organisations syndicales de l’administration pénitentiaire les 16 et 17 avril 2012 au siège de l’UMP.

Conscient des préoccupations des agents de l’administration pénitentiaire quant aux conditions d’exercice de leur mission, Stéphane Jacquot a souhaité, par ce biais, réaffirmer son respect et sa considération à leur égard.

Au travers de ces entretiens qu’il espère constructifs, le secrétaire national de l’UMP s’attachera à rechercher comment améliorer encore davantage les conditions de travail des agents pénitentiaires, dans la continuité des réformes importantes entreprises à l’initiative du Président de la République et des annonces faites par Nicolas Sarkozy dans le cadre de la campagne présidentielle.

Stéphane Jacquot sera l’invité de la matinale de France Bleu, mercredi 15 février 2012

Retrouvez l’interview en direct de Stéphane Jacquot, mercredi 15 février 2012 à 8 heures 30. Il sera l’invité politique de la matinale de France Bleu

Invitation à la présentation du livre « La justice réparatrice, quand victimes et coupables échangent » de Stéphane Jacquot

Stéphane Jacquot a plaisir de vous inviter à la présentation du livre intitulé

« La justice réparatrice, quand victimes et coupables échangent » de Stéphane Jacquot, en collaboration avec Yves Charpenel aux éditions L’Hamattan.

Un point presse sera suivi d’une dédicace le :

mardi 7 février 2012 à 18h30 à la Librairie Lardanchet 100 rue du faubourg Saint Honoré 75 008 Paris (métro Miromesnil ou Champs-Elysées-Clémenceau).

Ce temps de campagne électoral est l’occasion de faire parler de la justice réparatrice,
Stéphane Jacquot annoncera à la presse de nouvelles mesures qui vont faire avancer cette pratique en France.

A l’issue, vous pourrez échanger avec l’équipe de l’ANJR autour d’un verre de l’amitié.



Déplacement à Nantes (44)

Génération France, club politique fondé par Jean-François COPE, vous propose de débattre des enjeux de la politique pénitentiaire, en présence de nos invités :

 Stéphane JACQUOT,
Secrétaire national de l’UMP chargé des politiques pénitentiaires

et

Jean-François DESIRE
Chef d’établissement de la Maison d’arrêt d’Angers

 Sous le patronage de Serge Poignant,
Président de la Commission des Affaires Economiques de l’Assemblée Nationale

Animé par Jérôme Tousaint, coordinateur Génération France 44

Les enjeux de la Politique pénitentiaire :
exécution des peines, réinsertion sociale
et risques de récidive ?

Vendredi 13 janvier 2012 à 20H00
Salle F, Maison des Syndicats, Ile de Nantes,
Place de la Gare de l’État, 44000 Nantes

Page Suivante →